Recycler en communauté, une initiative écoresponsable

< Voir les autres articles

Huit heures, le réveil sonne. Déjà ! À peine le temps d’avaler un petit-déjeuner, et vous voilà en train de dévaler les escaliers, votre sac de déchets plastiques à la main. Un coup d’œil à droite, le bus se profile au bout de l’avenue. Vous repérez à 300 m le bac de collecte jaune – ou gris ? vous ne savez même plus ! Les bacs de tri vous rient au nez : ils sont pleins à craquer. Tant pis, votre sac finira dans la poubelle de déchets ménagers. Pas le choix, pas le temps, même si votre conscience s’insurge. Cette situation vous parle ? Parfois confrontés à des bacs de collecte trop éloignés du domicile ou saturés, certains renoncent à recycler. La population en ville ne cesse d’augmenter, et le besoin de solutions concrètes aussi. C’est là que Yoyo intervient en complément des collectivités pour faciliter le tri et recycler en communauté ! Rejoindre une communauté d’écocitoyens créatrice de lien social, ça vous tente ? 


Les villes à la traîne en matière de recyclage


Recycler fait de plus en plus partie du quotidien des français. Près de 90 % d’entre nous trions nos emballages légers, bonne nouvelle ! Toutefois, les statistiques chutent lorsqu’on y regarde de plus près. En effet, seulement 48 % s’y adonnent systématiquement. Critères sociodémographiques, tri contraignant et manque de sensibilisation à la démarche expliquent notamment cette dégringolade. Le lieu de vie, entre autres, joue énormément sur les habitudes de tri. 

Les milieux urbains posent problème : on y trie moins – et moins bien – qu’à la campagne. À titre d’exemple, uniquement 10 % des bouteilles en plastiques sont triées à Paris contre 50 % à l’échelle nationale ! Alors, mauvais élèves les citadins ? Pas forcément. Les villes concentrent une population beaucoup plus dense et un degré de consommation logiquement supérieur, pour une gestion des déchets pas toujours adaptée et moins pratique. Les inégalités territoriales ont la dent dure. Outre des hésitations liées au recyclage de certains emballages, c’est le manque d’accessibilité des bacs de tri qui est par moments pointé du doigt. 

Avec une collecte de proximité plus difficile qu’en zone rurale, et des immeubles moins bien équipés, de nombreux habitants déposent leurs déchets recyclables en points d’apport volontaire. Et là, ça risque de coincer. Les bacs de tri, parfois très éloignés du domicile ou trop remplis, découragent certains d’entre eux. Un constat alarmant, surtout quand l’ONU prévoie une augmentation de 2,5 milliards d’habitants en zone urbaine d’ici 2050. L’objectif 100 % de plastiques recyclés, à l’horizon 2025, rend l’enjeu d’autant plus crucial et pousse à agir, non pas demain mais maintenant. 


Recycler en communauté pour favoriser le lien social


Le recyclage par l’écologie positive


Si des modèles plus performants doivent être pensés, les collectivités et acteurs se mobilisent d’ores et déjà. L’amélioration des prestations des points d’apport volontaire ou encore l’extension des consignes de tri en témoignent. Yoyo s’inscrit dans cette transition vers une économie circulaire vertueuse en participant à l’optimisation de la collecte dans les villes avec pour objectif de recycler en communauté. Six grandes agglomérations bénéficient désormais de ce dispositif complémentaire qui mise sur la récompense du geste de tri pour habituer les consommateurs à trier. Le but est de prôner une écologie positive et d’engager les citoyens, sans être moralisateur. Pas de mauvaises surprises ou d’interrogations quant à la traçabilité des bouteilles et autres matériaux collectés par Yoyo. Transparence est le maître mot avec un recyclage de qualité garanti à 100 % en circuit court. Les trieurs se sentent en confiance, le geste du tri prend tout son sens. 


L’action sociale au coeur du recyclage chez Yoyo


Aujourd’hui, Yoyo rassemble plus de 40 000 trieurs et près de 500 coachs dans l’Hexagone. Au-delà de la valorisation de la matière par le recyclage, une réelle communauté de proximité se créé. Le lien social est au cœur de la mise en relation des trieurs et des coachs. Recycler en communauté, c’est possible ! Les coachs, véritables ambassadeurs, forment et sensibilisent leur voisinage au recyclage du plastique. La collecte est collaborative et humaine : elle génère de l’échange entre les habitants d’un même quartier et un regroupement autour de valeurs partagées. Les interactions favorisent aussi la lutte contre la sensation d’isolement, très présent dans certains quartiers. Un fort sentiment d’appartenance et la fierté de participer activement à la réduction des déchets se lisent sur les visages de la communauté Yoyo. 

Levier motivationnel supplémentaire, les récompenses reçues grâce aux points accumulés sont aussi sources d’échanges et d’apports culturels. En complément de cadeaux écoresponsables, les partenaires offrent de nombreuses possibilités de sorties : théâtre, activités sportives, ateliers culinaires, musées, etc. Encore une autre façon de s’impliquer dans la vie culturelle et associative de son quartier ! 


Rejoignez-nous pour recycler en communauté !


Déjà à la traîne en matière de recyclage et face à une densification toujours plus importante, les villes se doivent d’optimiser leurs dispositifs de collecte des déchets. En attendant, chez Yoyo, on n’attend pas justement ! Vous habitez à Paris, Marseille, Lyon, Bordeaux, Mulhouse ou Reims ? Vous avez besoin d’un coup de pouce pour trier vos déchets et souhaitez recycler en communauté ? Libérez le colibri qui est en vous, devenez un consommateur engagé et rejoignez la communauté Yoyo. Promis, le recyclage c’est fun et coloré !

Publié le 3 juin 2020 par Clémence Langlois.
©2020 Yoyo SAS Tous droits réservés
Photos : Thomas Louapre Design : Les indiens Développement : Bigint