Recyclable et recyclé : gare à ne pas confondre !?

< Voir les autres articles

Vous achetez une bouteille en plastique. Elle prĂ©sente le petit logo “recyclable”, et cela vous donne envie de la brandir, de chanter comme dans le Roi Lion : « La ronde infinie de ce cycle Ă©ternel, c’est l’histoire de la vie ! »
Oui, sauf que
 Votre bouteille ne sera probablement recyclĂ©e qu’une seule fois. Et pas plus. Car la vraie vie, c’est pas comme un Disney.

 
LE PLASTIQUE DES BOUTEILLES EST RECYCLABLE… MAIS RAREMENT ISSU DE RECYCLÉ !

 
La plupart des bouteilles sont faites avec un peu de plastique recyclĂ©, et avec beaucoup de plastique tout neuf issu directement du pĂ©trole (on parle alors de “plastique vierge”). En moyenne, les bouteilles d’eau et de soda contiennent seulement 6 ou 7% de plastique recyclĂ©.
Tous les industriels ne sont pas Ă  Ă©galitĂ©. Par exemple, la marque nĂ©erlandaise Bar-le-Duc est la premiĂšre Ă  proposer des bouteilles 100% faites en plastique recyclĂ©. Chez Evian, on s’engage Ă  faire du 100% recyclĂ© pour 2025. Chez Coca-Cola, on est moins ambitieux : on prĂ©voit d’en faire 50% Ă  l’horizon 2030.
D’ailleurs, ce constat ne vaut pas que pour les bouteilles, mais pour tous les produits en plastique, puisque seuls 25% d’entre eux contiennent de petites quantitĂ©s de matĂ©riaux recyclĂ©s – une absurditĂ©, dans la mesure oĂč l’on trouve dĂ©jĂ  assez de matiĂšre plastique sur Terre pour subvenir Ă  nos besoins pendant un siĂšcle au moins !

 
ALORS, QUEL EST LE PROBLÈME?

 
La plupart des bouteilles sont en fait recyclĂ©es en fibres textile, en tapis, en couettes de lit
 Et si les bouteilles sont facilement recyclables, les tapis ou les vĂȘtements le sont beaucoup moins – d’ailleurs, la collecte de ce type d’objet n’est pas vraiment prise en charge par les municipalitĂ©s.
Pour faire simple : les bouteilles recyclables sont transformĂ©es en d’autres types de plastiques, eux, moins facilement recyclables.
Pourquoi ? Comme toujours : pour des raisons d’argent. Il faut moins de main d’oeuvre et moins d’énergie pour fabriquer de la fibre textile que pour fabriquer du plastique de qualitĂ© alimentaire. Ainsi notre appĂ©tit de t-shirts low-cost empĂȘche les bouteilles plastiques de vivre leur cycle Ă©ternel

Un deuxiĂšme facteur est Ă  prendre en compte : le cours du pĂ©trole. GĂ©nĂ©ralement, les matiĂšres recyclĂ©es sont moins chĂšres que leurs concurrents “tout neufs”. Mais il arrive que la balance s’inverse, par exemple lors du contre-choc pĂ©trolier de 2016. Heureusement, c’est rare.

 
Maintenant c’est bon, vous connaissez “l’histoire de la VRAIE vie”.
Et qui sait
 Elle peut s’amĂ©liorer. Peut-ĂȘtre qu’un jour, elle ressemblera vraiment Ă  celle de Disney ?

Publié le 14 mars 2019 par Yoyo.
©2020 Yoyo SAS Tous droits réservés
Photos : Thomas Louapre Design : Les indiens DĂ©veloppement : Bigint