LES VISAGES DE YOYO épisode #3 : les entreprises

< Voir les autres articles

Étudiants, retraités, chefs d’entreprises, responsables politiques… Ils sont des milliers à rejoindre le mouvement Yoyo ! Mais qui sont-ils, et quelles sont leurs motivations ? En quatre épisodes, “Les visages de Yoyo”? proposent des portraits de celles et ceux qui font vivre la communauté, tous les jours, sur le terrain.

Aujourd’hui, partons à la rencontre d’un entrepreneur !

En effet, pour les entreprises qui souhaitent participer à Yoyo, deux options sont possibles… D’abord, elles peuvent donner des récompenses (places, entrées gratuites, etc.) qui serviront de contreparties pour les Coachs et les Trieurs les plus actifs.
Ensuite, les entreprises peuvent installer des sacs Yoyo dans leurs locaux, pour sensibiliser les salariés ou les clients, et leur permettre de faire eux-même le tri des bouteilles plastiques.

THIERRY ROCOURT, Directeur du cinéma Pathé “Carré de Soie”, à Lyon.?

 

“C’est la Mairie qui m’a parlé de Yoyo. J’ai rencontré leurs équipes et j’ai beaucoup apprécié leur expertise.

 

Alors dans un premier temps, je me suis mis sur la dotation. On offrait des places de cinéma. C’était un pur don. J’ai pris cette décision en tant que citoyen, et directeur d’une entreprise citoyenne.

 

Il y a quelques mois, nous sommes passés à l’étape supérieure en installant des poubelles adaptées, avec les sacs Yoyo, pour que les spectateurs fassent le tri eux-mêmes. Notre cinéma accueille 1,2 millions de spectateurs par an : cela fait des volumes énormes de déchets ! On stocke les sacs et Yoyo s’occupe de la collecte une fois par semaine.

 

Pour moi, c’est une vraie solution pour la moitié du problème… J’espère que bientôt Yoyo me proposera quelque chose pour l’autre moitié : le carton !”

Publié le 18 avril 2019 par Yoyo.
©2019 Yoyo SAS Tous droits réservés
Photos : Thomas Louapre Design : Les indiens Développement : Bigint