LES VISAGES DE YOYO épisode #1 : les Trieurs

< Voir les autres articles

Étudiants, retraités, chefs d’entreprises, responsables politiques… Ils sont des milliers à rejoindre le mouvement Yoyo ! Mais qui sont-ils, et quelles sont leurs motivations ? En quatre épisodes, “Les visages de Yoyo”? proposent des portraits de celles et ceux qui font vivre la communauté, tous les jours, sur le terrain.

 

Aujourd’hui, partons à la rencontre de deux Trieurs : Nadine et Yves. Leur mission ? Trier les bouteilles plastiques et remplir des sacs Yoyo ! Dès qu’un sac est plein, le Trieur le dépose chez son Coach. Et ainsi de suite…

 

 NADINE, Trieuse à Bordeaux.?

 

“Pour des raisons de santé, je dois boire des eaux minérales, donc j’ai plein de bouteilles en plastique. Je les jette dans la bonne poubelle, mais ça me fend le coeur de voir des gens passer derrière moi en jetant n’importe quoi… Je sais que ces poubelles partent pour l’incinérateur, et que mon geste de tri ne sert à rien…

 

Alors quand je suis tombée sur une affiche Yoyo, j’ai tout de suite adhéré ! Dans mon immeuble, j’ai organisé des réunions genre “tupperware” pour que les gens s’y mettent. Au moins cinq voisins sont devenus Trieurs ! L’enjeu, pour moi, ce n’est pas le cadeau… Mais quand je dis qu’il y a un cadeau au bout, les gens sont beaucoup plus sensibles.

 

J’en parle même dans la rue ! Quand j’arrive chez mon Coach, le sac est très voyant. Les passants m’arrêtent et je leur dis : c’est un sac Yoyo !”

 

YVES, Commerçant à Lyon.?

 

“Avec mon fils, ça fait un an qu’on utilise Yoyo. J’ai créé le compte à son nom pour le motiver. Il faut reconnaître que pour les enfants, c’est très pédagogique !

 

Maintenant on ramasse toutes les bouteilles qu’on trouve ; on en récupère chez les gens, chez les gardiens d’immeubles… Avec tous les points cumulés, on a pris des places de cinéma, mon fils a fait une journée d’escalade, et samedi prochain, nous irons tous les deux voir un match de l’Olympique Lyonnais !

 

Et puis, le truc super sympa, ce sont les réunions qu’on peut avoir avec la communautés des Trieurs… Par exemple, nous avons fait la visite d’un centre de recyclage Véolia. On était une quarantaine. Quand on a vu que 40% des poubelles étaient refusées, on s’est dit que notre démarche était vraiment utile.”

Envie de découvrir d’autres témoignages de Trieurs ? Je clique ici ?

Publié le 4 avril 2019 par Yoyo.
©2020 Yoyo SAS Tous droits réservés
Photos : Thomas Louapre Design : Les indiens Développement : Bigint